Les articles de contactologie

L’équipement par orthokératologie du myope presbyte est rendu possible du fait de la multifocalité induite par la méthode. Dans le cas d’un patient qui présente un astigmatisme interne, quelques mises au point sont toutefois nécessaires, notamment chez le sujet plus âgé en raison de la croissance cristallinienne et la rigidification corticale ­progressive. Grâce aux appareils OCT de segment antérieur et d’UBM, il est désormais possible de revenir sur les mécanismes de l’accommodation.

Une patiente âgée de 28 ans est adressée pour avis sur un astigmatis­me cornéen et une acuité visuelle fluctuante. En effet, sa meilleure acuité visuelle avec correction est mesurée à 9/10 sur l’œil droit et 5/10 sur l’œil gauche.

Un patient âgé de 36 ans est adressé pour la prise en charge en contacto­logie d’un kératocône unilatéral connu depuis plusieurs années. Il ne porte aucune correction optique, exerce la profession d’ingénieur et ne présente pas de terrain atopique.

Un patient âgé de 21 ans, sans allergie ni antécédent, étudiant en droit, présente un kératocône bilatéral de stade I selon la classification de Krumeich. Ce kératocône a été découvert deux ans plus tôt et n’a pas évolué depuis. 

Un patient âgé de 20 ans présente un kératocône de stade III à droite et une forme fruste à gauche selon la classification de Krumeich. Devant le caractère évolutif de sa pathologie, il a bénéficié d’un cross linking du collagène cornéen de l’œil droit. Cela a permis une stabilisation de son kératocône et nous avons alors pu lui proposer une adaptation en contactologie de l’œil droit.

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site