Occlusions

Monsieur M., âgé de 57 ans, consulte pour la première fois en octobre 2017 pour une sensation de baisse d’acuité visuelle évoluant depuis 8 semaines. Il s’agit d’un patient sans antécédent général ou ophtalmologique. Il ne présente notamment ni diabète ni hypertension artérielle connue.

C’est il y a un peu plus de 7 ans qu’est arrivé sur le marché en France le premier traitement par injection intravitréenne (IVT) qui a révolutionné le traitement de l’œdème maculaire des occlusions veineuses rétiniennes (OMV), en améliorant de manière statistiquement significative le pronostic visuel des patients (autorisation de mise sur le marché et remboursement de l’implant de dexaméthasone en mars 2011). Il a été suivi de près par deux médicaments de la classe des anti-VEGF (ranibizumab en 2012 et aflibercept en 2014). De nombreuses études ont vu le jour pour…

Une jeune femme de 24 ans se présente aux urgences ophtalmologiques pour un trouble visuel à type d'amputation du champ visuel supérieur de l'œil gauche datant de 48 heures et amputation temporale supérieure de l'œil droit datant de 24 heures, de survenue brutale.

Les occlusions veineuses rétiniennes centrales ou de branches sont une pathologie fréquente en pratique clinique. Deux principales complications sont l'apanage des occlusions veineuses : la survenue d'une maculopathie œdémateuse et l'apparition d'une ischémie rétinienne. Si l'avènement des injections intravitréennes a modifié le pronostic fonctionnel dans le cas de l'œdème maculaire, la survenue d'une ischémie rétinienne expose au risque de glaucome néovasculaire, complication redoutable, cécitante, au pronostic réservé.

Présentée pendant le congrès de la SFO 2012 et publiée en 2013, l'étude REMIDO nous a apporté des informations importantes sur l'efficacité et la tolérance à court terme (suivi moyen 10,2 mois) d'Ozurdex® dans la prise en charge des œdèmes maculaires liés aux oblitérations veineuses rétiniennes (OVR). L'évolution à long terme de ces patients, suivis pendant 26,3 mois en moyenne, fait l'objet d'une nouvelle étude réalisée par le collectif P1,5 : l'étude REMIDO2.

Manifestations à venir

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site