A+ A A-

Série “Prolifération vitréo-rétinienne” - Editorial

Véronique Pagot-Mathis
Numéro 174 - Novembre 2013
Editorial par Véronique Pagot-Mathis
Service d'ophtalmologie de l'Hôpital Paule-de-Viguier, CHU de Toulouse

La prolifération vitréo-rétinienne (PVR) complique 5 à 10% de la chirurgie des décollements de la rétine (DR), quelles que soient les techniques chirurgicales utilisées et ce pourcentage ne semble pas avoir été modifié par les nouvelles techniques chirurgicales de vitrectomie micro-invasive de première intention dans la prise en charge du DR rhegmatogène (DRR). Il s'agit d'un phénomène d'hypercicatrisation entraînant la formation de membranes essentiellement pré-rétiniennes contractiles, responsables dans environ 75% des cas d'une récidive du DR. Une solution de continuité rétinienne est nécessaire (déchirures rétiniennes, rétinectomies) pour que ce phénomène dynamique se développe, environ deux semaines après le début de la chirurgie et pour une durée moyenne de deux mois avec parfois de multiples récidives.


Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés