Ralentissement des dépenses liées au médicament

Après avoir progressé de près de 9 % par an, les dépenses de l’assurance-maladie liées aux médicaments se stabilisent. Hors rétrocession hospitalière, les remboursements liés à leur prescription de médicaments enregistrent une baisse de 0,2 %, soit une économie de 294 millions d’euros... Cela s’explique par toutes les actions liées à la “maîtrise médicalisée”, mais aussi par celles en rapport avec le bon usage du médicament, un ralentissement dans l’utilisation des médicaments les plus onéreux dans une même classe et une plus forte prescription des génériques. (voir aussi CDO n°166 - janvier 2013)

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous