Véhicule du futur : quelle aide pour la vision au volant ?

« Sur la route, la vision est considérée comme le troisième facteur de sécurité le plus important (après ne pas avoir bu d’alcool et avoir un véhicule en bon état) », ­annonce le troisième observatoire de la santé visuelle et auditive des enseignes Optic 2000, Lissac et Audio 2000.

Or les véhicules de demain, plus autonomes et plus ­intelligents, devraient rassurer les conducteurs sur ce point grâce à leurs systèmes d’aide à la conduite qui pourraient pallier aux éventuelles faiblesses des conducteurs. C’est ce qui ressort du sondage commandé par l’observatoire auprès de 1 000 conducteurs. Les résultats révèlent ainsi que « pour 86% des conducteurs la voiture collectera plus d’informations comme les modifications de l’environnement (86%), anticipera les événements (84%) et gérera les changements de situation ou de climat de façon intelligente (82%). Elle sera une aide réelle et efficace à la conduite (62%) pour apporter une meilleure sécurité (55%). Pour autant, ils appréhendent la perte de vigilance (49%), la déresponsabilité (43%), le manque d’attention (37%) et une automatisation excessive (32%) de ces nouvelles voitures. » Six experts ont par ailleurs été consultés pour expliquer par exemple les paramètres de la vision au volant, ou encore l’activité de conduite automobile afin de mieux appréhender le rôle de la vision et de l’audition. Leurs articles ainsi que l’ensemble des résultats du sondage sont disponibles dans le numéro 3 des Cahiers de l’Observatoire de la santé ­visuelle et auditive et sur le site www.observatoire-­groupeoptic2000.fr.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous