Une nouvelle cornée artificielle

La start-up israélienne CorNeat Vision a présenté lors du congrès de l’European Society of Cataract and Refractive Surgeons (ESCRS), début octobre, à Lisbonne, le fruit de ses recherches : une cornée artificielle réalisée en partie à l’aide de nanotechnologie.

Baptisée CorNeat KPro, elle est composée d’un noyau ­optique qui recouvre la chambre antérieure de l’œil et d’une jupe périphérique qui vient se glisser sous la conjonctive, dans une zone riche en fibroblastes. Les ­composants chimiques de la jupe stimulent la guérison et la croissance des fibroblastes, qui colonisent le nouveau tissu, assurant son intégration. La cornée ­artificielle s’implante, selon ses concepteurs, lors d’une opération chirurgicale d’une trentaine de minutes et pourrait redonner la vue aux millions de personnes atteintes de cécité à cause de problèmes de cornée. Le produit a été testé avec succès sur des lapins et validé par l’office européen des brevets. Un essai clini­que sur des humains est prévu pour 2018.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous