Un lien entre apnée du sommeil et œdème maculaire diabétique

L’apnée du sommeil fait chuter le taux d’oxygène dans le sang et ce phénomène, via une réaction en chaîne, conduirait à abîmer les vaisseaux sanguins à travers le corps. C’est ainsi que les personnes touchées par ce trouble du sommeil sont à risque pour le développement de l’hypertension, de maladies cardiaques, d’AVC et de diabète de type 2.

Mais qu’en est-il de leurs yeux ? Des chercheurs taïwanais se sont penchés sur la question. Ils ont passé en revue les données collectées sur tous les patients diagnostiqués pour une rétinopathie diabétique à l’hôpital Chang Gung Memorial pendant huit ans. Leurs résultats, présentés lors du congrès 2019 de l’American Academy of Ophthalmology, sont clairs : le taux d’apnée du sommeil sévère était presque deux fois plus élevé (80,6% contre 45,5%) chez les patients ayant développé un OMD que chez les patients n’en ayant pas. Les scientifiques ont en outre observé que plus l’apnée du sommeil était sévère, plus l’OMD l’était également. Enfin, la prévalence de l’apnée du sommeil sévère était plus élevée chez les patients qui avaient besoin d’un traitement plus poussé pour contrôler leur OMD. « En se basant sur ces résultats, nous espérons que les professionnels de santé prendront en compte l’apnée du sommeil comme facteur de risque pour l’œdème maculaire diabétique, a déclaré dans un communiqué le Dr Chiang, l’un des auteurs de l’étude. Cela permettrait une intervention médicale plus rapide afin que les patients puissent préserver leur vision et leur santé en général. »