Risque de GPAO et perte d’une dent

 

Une étude présentée à la réunion annuelle de l’American Glaucoma Society [1] a fait apparaître un lien entre une gingivite survenue à la suite de la perte d’une dent et l’apparition d’un glaucome primitif à angle ouvert (GPAO).

D’après l’investigateur principal, Louis Pasquale, du Massachusetts Eye and Ear Infirmary de la Harvard Medical School à Boston, l’infection et l’inflammation de la gencive seraient susceptibles de relarguer des facteurs provoquant une réponse inflammatoire au niveau de l’œil qui pourrait entraîner le développement d’un glaucome.

Les 39 909 participants, âgés d’au moins 40 ans et indemnes de GPAO, devaient indiquer tous les deux ans le nombre de dents perdus et de périodontites avec perte osseuse. Au cours du suivi de 1986 à 2012, 483 cas de GPAO ont été détectés et classés selon que la perte de champ visuel était paracentrale ou seulement périphérique.

Le risque de survenue d’un GPAO était significativement majoré de 43 % chez les sujets ayant perdu une ou plusieurs dents, et de 86 % quand ils avaient eu en plus une périodontite, tout particulièrement dans le cas d’un GPAO avec perte du champ visuel paracentral, un type de glaucome dans lequel est fortement impliqué un dysfonctionnement des cellules endothéliales.

Pour en savoir plus

1. American Glaucoma Society 2016 Annual Meeting: Abstract 19. Presented March 5, 2016.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous