Rétine chirurgicale

Les membranes épirétiniennes (MER), fines structures fibrogliales qui se développent à la surface interne de la rétine, sont le plus souvent idiopathiques et leur prévalence augmente avec l’âge et la survenue du décollement postérieur du vitré. Avec leur détection plus fréquente et l’amélioration des techniques chirurgicales mini-invasives, elles sont devenues la première indication de réalisation d’une vitrectomie dans les pays industrialisés. Les conséquences anatomiques et fonctionnelles à long terme de ces pelages de MER restent cependant peu connues. Quels…

Tous les ans à l’automne, les ophtalmologistes du monde entier se retrouvent à l’American Academy of Ophthalmology. Cette année, rendez-vous avait été donné à Chicago fin octobre. Toute l’ophtalmologie a été évoquée. Nous rapportons ici les communications sur les pathologies rétiniennes les plus fréquentes.

Les lésions traumatiques du globe oculaire sont une cause importante de morbidité. Une plaie du globe est en soi une plaie qui dérange [1]. Parmi ces plaies, il est crucial d’identifier rapidement les facteurs péjoratifs pour la stratégie thérapeutique ou pour le pronostic. Par exemple, la  présence d’un corps étranger intraoculaire (CEIO) conditionne l’acte chirurgical et le pronostic visuel.  

L’œdème maculaire diabétique (OMD) est une des causes majeures de baisse d’acuité visuelle (BAV) chez les patients diabétiques et sa prise en charge est une ­problématique de notre pratique quotidienne. Dans le cas d’un OMD associé à une membrane épi­rétinien­ne, la chirurgie vitréo-rétinienne peut être envisagée mais il faut faire la distinction entre les différents scénarios.

L’Institut de la vision a centré ses premiers travaux sur les pathologies des photorécepteurs et mis l’accent, pour la prochaine décennie, sur les pathologies des cellules ganglionnaires. Ce symposium, organisé par Optic 2ooo le 5 mai 2018, a permis de faire le point sur l’intelligence artificielle (notamment les travaux sur les rétines artificielles) et sur les innovations actuelles de l’Institut.

Orthoptistes, étudiants, etc.

à partir de
40
an
  • Abonnements comprenant 9 numéros des Cahiers d'Ophtalmologie
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site