Renoncement aux soins : les délais d’attente comme raison principale…

« Plus de 7 Français sur 10 ont déjà renoncé à se soigner au moins une fois et plus d’un tiers des Français estiment qu’il est difficile d’avoir ­accès aux soins », révèle l’étude de la Fondation April sur le renoncement aux soins, publié début avril. Et parmi les causes invoquées pour ce renoncement, les difficultés financières n’arrivent qu’en cinquième position, loin derrière les ­délais ­d’attente trop longs, qui représentent 51% des cas de ­renoncement aux soins.

Un phénomène qui touche particulièrement les populations rurales et les étudiants. Enfin, l’optique (où 25% des sondés ont renoncé à un équipement lunettes/lentilles et 19% à une consultation) arrive après les soins dentaires (consultations : 31%, prothèses : 28%) et la médecine générale (consultations : 31%) dans le trio de tête des soins les plus abandonnés par les Français.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous