Quelle prise en charge après la 2e année de traitement dans l’œdème maculaire diabétique ?

Au cours du traitement de l’œdème maculaire diabétique (OMD), l’obtention de résultats favorables est conditionnée par une fréquence élevée d’injections intravitréennes (IVT) en phase initiale de traitement, et ce, particulièrement pour les anti-VEGF. Cependant, une diminution du nombre d’IVT associée à un maintien du gain d’acuité visuelle (AV), est observée au cours du temps, à la fois pour les anti-VEGF et les corticoïdes. En effet, les grandes études prospectives nous permettent à l’heure actuelle d’obtenir un recul de 3 à 5 ans sur les différentes molécules, et ainsi d’entrevoir une « rémission » de l’OMD à moyen terme.

Auteurs

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'abonne

Identifiez-vous