Quelle dose d’atropine contre la myopie ?

« L’atropine à faible concentration est une thérapie émergente contre la progression de la myopie mais son efficacité et sa concentration optimale restent incertaines », notent des chercheurs de l’université chinoise d’Hong-Kong. Ceux-ci se sont donc fixé pour objectif d’étudier l’efficacité de l’atropine sur 438 enfants âgés de 4 à 12 ans et présentant une myopie d’au moins -1 D et un astigmatisme de -2,5 D ou moins.

Les participants ont été divisés en 4 groupes : les trois premiers ont reçu des gouttes d’atropine à des concentrations respectives de 0,05%, 0,025%, et 0,01% une fois par jour et le dernier groupe a reçu des gouttes placebo. Au bout d’un an de traitement, les scientifiques ont mesuré l’équiva-lent sphérique et la longueur axiale chez tous les enfants de l’étude. Résultats : la première avait en moyenne diminué respectivement de -0,27 D, -0,46 D, -0,59 D et -0,81 D au sein des quatre groupes et la seconde avait en moyenne augmenté de 0,20 mm, 0,29 mm, 0,36 mm et 0,41 mm. Les évolutions de l’amplitude d’accommodation et de la taille de la pupille dans les domaines photopique et mésopique révèlent également un effet positif de l’atropine dépendant de la concentration. En revanche, aucun changement dans l’acuité visuelle et la qualité de vie n’a été signalé dans les 4 groupes. Les chercheurs concluent que l’atropine est tolérée à toutes les concentrations et que les gouttes à 0,05% ont été les plus efficaces pour contrôler la progression de l’équivalent sphérique et de la longueur axiale.

Yam JC et al. Low-Concentration Atropine for Myopia Progression (LAMP) Study. Ophthalmology. 2019;126(1):113–24.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous