Plus d’ophtalmologistes, surtout dans le Nord - Pas-de-Calais

 

Une profession vieillissante… mais de plus en plus féminisée. Le quatrième atlas de la démographie médicale a été publié le 26 novembre par le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom). Il dresse un bilan contrasté des effectifs de médecins en France.

Vieillissante, car si le nombre de professionnels de santé n’a jamais été aussi élevé, une grande proportion des médecins est aujourd’hui retraitée.

 

En Île-de-France et en Corse notamment, ils sont près d’un tiers dans ce cas. Quelques régions, plus chanceuses, enregistrent une entrée de nouveaux médecins qui compense les départs à la retraite.

Quoi qu’il en soit, il est certain qu’à l’échelle du territoire, les médecins sont de moins en moins nombreux à exercer une activité régulière. Cela se traduit concrètement sur le terrain par une baisse d’effectifs, encore une fois plus ou moins marquée selon les régions. Autre évolution marquante cette année : la féminisation de la profession, qui s’accélère.

L’ophtalmologie connait une nette embellie : le taux d'accès à un ophtalmologiste augmente dans plusieurs régions. Avec, par exemple, une hausse de +14 % sur les sept dernières années dans le Nord - Pas-de-Calais. Et une autre attendue de +8,5% sur les sept prochaines dans cette région.

C’est également le cas dans trois autres régions : Pays-de-la-Loire (10,1 %), Alsace (15,7 %), et Corse (19 %).

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous