Loi de Santé : l’étude sur le tiers-payant généralisé qui conforte les médecins dans leur opposition

 

La semaine de grève nationale pendant les fêtes de fin d’année a constitué une mobilisation historique des médecins libéraux. L’action se poursuit  avec de nouvelles actions comme la grève administrative portant sur les téléservices de l’assurance-maladie et la télétransmission des feuilles de soins électroniques.

 

Dans ce contexte, une étude sur le tiers-payant généralisé par l'Observatoire du tiers payant va conforter les médecins dans leur opposition. Celui-ci a analysé près de 160 000 factures en tiers payant reçues par les caisses primaires d'assurance-maladie (CPAM) à travers la France et remboursées trop tardivement aux médecins.

Le leader de la catégorie « feuille de soins papier » est la CPAM de Roubaix-Tourcoing qui rembourse un acte à ses médecins 980 jours après qu'il ait été effectué. Suivent les CPAM de Seine-Saint Denis avec 816 jours et du Bas-Rhin avec 799 jours. Pour rappel, une feuille de soins papier doit normalement être réglée en 20 jours…

Pour la feuille de soins électronique, le record est détenu par la caisse d'Ille-et-Vilaine qui a mis 585 jours pour effectuer un remboursement. Sept autres caisses ont dépassé l'année de délai : Yvelines, Bouches-du-Rhône, Lille-Douai, Roubaix-Tourcoing, Dordogne, Corse-du-Sud, Val d'Oise, Loire, Bayonne, sonnant ainsi la fin du mythe de rapidité que serait la feuille de soins électronique…

L’Observatoire a formulé formule avec ironie ses vœux de prompt rétablissement à la ministre de la Santé « afin qu'elle recouvre au plus vite la vue et l’ouïe pour percevoir la réalité d'un système qui dysfonctionne depuis des années. »

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous