Les nouveaux anticoagulants oraux augmentent le risque d’hémorragie intra-oculaire

D’après une analyse des données de l’OMS (la Vigibase 1968-2015), les NACO* (dabigatran (Pradaxa), rivaroxaban (Xarelto), apixaban (Eliquis), ...) sont associés à un surrisque de saignements intra-oculaire. La warfarine (AVK) est cependant associée à davantage d’hémorragies choroïdiennes, mais le rivaroxaban et le dabigatran sont associés à un surrisque d’hémorragie rétinienne et vitréenne.

Il est donc important de prévenir les patients sous NACO des signes de ce type de saignement, et de ­s’enquérir de cette information avant toute chirurgie oculaire, d’autant plus qu’une fois l’hémorragie débutée, il est difficile de l’arrêter chez un patient sous NACO – alors que c’est plus facile sous warfarine.

* Les anticoagulants oraux sont des médicaments utilisés dans le traitement des phlébites et embolies pulmonaires, ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux dans certaines pathologies. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) sont apparus sur le marché en 2007-2008. Ils font l’objet d’un suivi renforcé et la possibilité d’un risque hémorragique supérieur a été évoqué, même si cela n’est pas prouvé.

Talany G, Guo M, Etminan M. Risk of intraocular hemorrhage with new oral ­anticoagulants. Eye. 2016 dec 23. doi:10.1038/eye.2016.265.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous