Les futures ECNi dévoilées

En raison de la pandémie de la Covid-19, la réforme des études médicales de deuxième cycle a été repoussée d’un an. Les étudiants qui entrent en quatrième année au mois de septembre bénéficieront donc encore d’un externat et d’ECNi (épreuves classantes nationales) en 2023, mais le programme et les épreuves seront adaptés.

L’Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf) précise : « Le programme de connaissances du deuxième cycle pour la promotion DFASM1 2020 sera réduit d’un tiers par rapport au programme existant. Les connaissances de rang C, dites de surspécialisation ne seront plus à connaître. Seules les connaissances de rang A, utiles à tout médecin, et de rang B, nécessaires à un interne de premier semestre de la spécialité, seront au programme. Ce nouveau programme, construit avec la communauté enseignante, est validé et sera bientôt publié au journal officiel. » Côté ECNi, les épreuves de lecture critique d’article (LCA), de dossiers progressifs (DP) et de questions isolées (QI) sont maintenues. Mais s’y ajoutent des mini-DP d’environ 7 questions, des questions à réponse ouverte et courte (QROC), des zones à pointer sur un schéma, des tests de concordance de script (TCS) évaluant les connaissances dans un contexte d’incertitude, ainsi que des Key-Features Problems qui sont une série 2-3 questions (QRM, QRU, QROC) sur des points clés du programme posant souvent des difficultés aux étudiants. Enfin, dernière modification, « le Certificat de Compétences Cliniques, épreuve permettant la validation des compétences de deuxième cycle au cours de la 6e année et qui peut actuellement prendre des formes multiples suivant les facultés sera remplacé par une épreuve d’Examens Cliniques Objectifs et Structurés (ECOS) en fin de 6e année. Cette épreuve ne sera pas classante mais sa réussite sera une condition à la validation du deuxième cycle et donc à l’inscription aux ECNi. Le programme des mises en situations est validé et sera prochainement publié au journal officiel », annonce l’Anemf.