Le SNOF dénonce les baisses de cotations prévues par l’Assurance maladie

« La vue des Français n’est pas la variable d’ajustement pour combler le trou de la sécu ! », alerte Dr Thierry Bour, président du SNOF dans un communiqué. Celui-ci a été ­publié en réaction à l’annonce par l’Assurance maladie de la baisse de deux cotations : celles de l’OCT et de l’opération de la cataracte. Avec comme objectif, bien sûr, la réduction des coûts pour l’Assurance maladie.

Mais pour le SNOF, la logique n’est pas bonne : « L’Assurance maladie est dans une logique comptable, or la santé des Français ne se ­résume pas à des chiffres ! Nous devons bâtir un système de soins dans lequel tout le monde est gagnant : ­patients, médecins, Assurance maladie. » L’Assurance ­maladie prévoirait en outre de supprimer l’association de l’intervention de la cataracte et de l’acte BELB001 (acte d’antibioprophylaxie). Or, selon Thierry Bour, « cet acte est d’une grande ­efficacité avec un coût modéré. Le comble est qu’il fait même l’objet d’une recommandation officielle de l’ANSM, est reconnu à l’international et a été autorisé par la même CNAMTS en 2011 ! Grâce à cette mesure d’anti­bioprophylaxie, nous ­sauvons les yeux de 1 200 patients par an de graves complications infectieuses postopératoires. » Le syndicat espère une compensation de ces réductions.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous