Le risque de démence corrélé à la baisse de l’acuité visuelle chez les femmes âgées

Une étude menée dans la cohorte WHI (Women’s health initiative) montre que la baisse de l’acuité visuelle (AV) est associée à un risque 2 à 5 fois plus élevé de développer une démence ou des troubles cognitifs modérés. Cette étude de cohorte comprenait 1061 femmes âgées de 66 à 84 ans (73,8 ans en moyenne).

Les trois seuils d’AV considérés étaient 20/40, 20/80 et 20/100. Les troubles cognitifs étaient évalués cliniquement. Les auteurs ont observé que 3,1% des participantes sans baisse de l’AV développaient une démence, contre 8,2% des celles présentant une AV de 20/40 ou moins. Plus l’AV était basse, plus le risque de démence était élevé (HR de 5,66 pour les femmes avec AV de 20/100 , vs HR de 2,14 pour les femmes avec AV de 20/40). Les résultats sont similaires pour les troubles cognitifs modérés. Bien que ces résultats soient limités du fait de la faible taille de l’échantillon, et que des recherches plus poussées soient nécessaires, la baisse de l’AV pourrait constituer un facteur de risque pour la démence.

Elaine M. Tran, Marcia L. Stefanick, Victor W. Henderson et al. Association of Visual Impairment With Risk of Incident Dementia in a Women’s Health Initiative Population. JAMA Ophthalmol. Published online April 16, 2020.