Le gouvernement surveille les complémentaires santé

Avec la mise en place du RAC 0, le gouvernement entend bien rappeler les Ocam (organismes complémentaires d’assurance maladie) à leurs engagements : ne pas augmenter leurs cotisations en 2019 au prétexte du 100% santé. « Il n’y a aucune raison d’augmenter les tarifs en raison du reste à charge zéro puisque les mutuelles n’ont pratiquement rien à payer en 2019, la totalité du surcoût est pris en charge par la Sécurité sociale, a expliqué Agnès Buzyn sur France 2.

Et dans les engagements qui ont été pris, il apparaissait que les coûts étaient absorbables en diminuant les frais de gestion des mutuelles. » La ministre de la Santé puis Emmanuel Macron se sont donc entretenus avec les représentants des Ocam en décembre pour remettre les choses à plat… avec succès semble-t-il, puisque Bernard Spitz, président de la fédération française de l’assurance, a déclaré : « l’ensemble des complémentaires a dit qu’il n’y aurait pas d’augmentation en 2019 qui soit liée en quoi que ce soit au RAC 0, je crois que c’était une clarification nécessaire », relate le site opticien-presse.fr. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de hausse du tout ni que celle-ci sera contrôlée après 2020…

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous