Le baromètre de la Fnim soulève des questions sur la couverture des jeunes et l’accès aux soins

L’édition 2020 du baromètre de la Fédération national indépendantes des mutuelles a été présentée fin janvier à la presse. L’enquête met en lumière notamment le recul des équipements en complémentaire santé des étudiants.

En effet, si la part de la population couverte par une mutuelle reste à peu près stable à 91% en 2019 (contre 90% en 2018 et 93% en 2017), celle des étudiants à quant à elle chuté de 85% en 2017 à 69% en 2018 et 64% en 2019. Autre problématique selon la Fnim : seuls 17% des Français considèrent avoir un accès facile aux soins alors qu’ils étaient 22% en 2018. La taille de l’agglomération est sur ce point un critère discriminant : les Français des villes de moins de 5 000 habitants sont les plus exposés aux difficultés d’accès aux soins. D’une manière générale, 71% des sondés estiment que la France a un problème d’accès aux soins. Et sans surprise, les délais d’attente pour consulter un spécialiste arrivent en tête des motifs contribuant aux difficultés d’accès aux soins.