La télémédecine ferait aussi bien que l’ophtalmoscope pour la rétinopathie du prématuré

À l’heure ou télémédecine et télé-expertise sont présentées comme une évolution majeure pour 2018, une étude américaine s’est penchée sur les performances de la première dans la détection de la rétinopathie du préma­turé.

281 enfants nés prématurément et susceptibles d’être atteints d’une rétinopathie ont été examinés par un ophtalmo­logiste réalisant une ophtalmoscopie. Et en parallèle, trois télé­médecins indépendants ont visionné des images de fonds d’œil de chacun des jeunes patients. Il s’est avéré que l’ophtalmoscopie et la télémédecine présentent une sensibilité statistiquement équivalente pour la détection de la rétinopathie aux premiers stades de développement, mais que l’examen direct est légèrement plus sensible pour identifier le stade 3 de la maladie. Les auteurs concluent tout de même que la télémédecine semble être appropriée pour la détection de la maladie. 

Hilal Biten, Travis K Redd, Chace Moleta, J Peter Campbell, Susan Ostmo, Karyn Jonas, RV Paul Chan, Michael F Chiang, "Diagnostic accuracy of ophthalmoscopy vs telemedicine in examinations for retinopathy of prematurity, JAMA Ophthalmology, April 5, 2018

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous