La recommandation temporaire d’utilisation de l’Avastin en vigueur depuis le 1er septembre

 

La Haute Autorité de santé a adopté le 8 juillet dernier la recommandation du 25 juin de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (Ansm) relative à la prise en charge à titre dérogatoire de l’Avastin (bevacizumab) dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge exsudative néovasculaire choroïdienne rétrofovéolaire « dans les situations où le prescripteur juge son utilisation indispensable pour améliorer l’état de santé des patients ou éviter leur dégradation. » 

Cette mesure est entrée en vigueur depuis le 1er septembre.

L’Avastin doit être administré en milieu hospitalier en une injection intravitréenne unique à la dose recommandée de 1,25 mg correspondant à un volume d’injection de 0,05 ml. Les seringues prêtes à l’emploi devront être préparées par des pharmacies à usage interne d’établissements de santé dûment autorisées à réaliser des préparations hospitalières injectables.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous