La cataracte, championne de l’ambulatoire

Le taux officiel de chirurgie ambulatoire en France est de 54,1% en 2016. Mais un rapport de la Dress (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), publié en août, s’est attaché à comparer ce qui est comparable : les opérations réalisées en ambulatoire avec celles qui auraient pu l’être, c’est-à-dire qui ont entraîné moins de trois nuits d’hospitalisation et avec un niveau de sévérité faible.

Le taux d’ambulatoire passe alors à 71,3% en 2016. Preuve que le virage ambulatoire a bien été pris : il était de 57,7% en 2008. Et parmi les procédures qui ont les taux d’ambulatoire les plus élevés, la chirurgie de la cataracte se classe deuxième (derrière la circoncision) et a elle aussi largement progressé : sur les 591 015 opérations réalisées en 2008, 71,1% l’ont été en ambulatoire ; en 2016, le nombre de procédures a grimpé à 825 645 et 93% d’entre elles ont été effectuées en ambulatoire ! « La diffusion de ces pratiques en ambulatoire est très homogène sur l’ensemble du territoire : le taux d’ambulatoire le plus faible est celui de l’Orne, qui s’élève à 78% en 2016 », note la Dress. L’organisme révèle par ailleurs que le nombre de chirurgies ophtalmologiques lourdes est passé de 55 940 à 75 022 entre 2008 et 2016 et que le taux d’ambulatoire pour celles-ci a progressé de 37,2 à 55,9% sur la même période. 84 329 autres chirurgies ophtalmologiques ont été réalisées en 2016 (contre 77 986 en 2008) avec un taux d’ambulatoire de 84,8% (contre 69,4% en 2008).

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous