L’organisation mondiale de la santé publie son premier rapport sur la vision

Un milliard. C’est le nombre de personnes qui vivent actuellement dans le monde avec un problème de vue non pris en charge. Voilà l’une des conclusions du premier rapport de l’organisation mondiale de la santé (OMS) sur la vision, publié début octobre.

« Il est inacceptable que 65 millions de personnes soient aveugles ou malvoyantes alors que leur vision aurait pu être corrigée du jour au lendemain par une opération de la cataracte, ou que plus de 800 millions de personnes éprouvent des difficultés dans leur vie quotidienne parce qu’elles ne possèdent pas de lunettes », a réagi le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS dans un communiqué. Le rapport souligne les grandes disparités régionales dans l’accès aux soins visuels : dans les régions à revenu faible ou intermédiaire, les besoins non satisfaits de correction pour la vision de loin seraient quatre fois plus élevés que dans les régions à revenu élevé. Et dans les régions à revenu faible ou intermédiaire situées dans l’ouest et l’est de l’Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, le taux de cécité est huit fois supérieur à celui des pays à revenu élevé. Selon l’OMS, quelque 14,3 milliards de dollars sont nécessaires pour traiter le milliard de personnes atteintes de déficiences visuelles ou de cécité dues à la myopie, à la presbytie ou à la cataracte.