L’exposition aux UVB associée à une réduction du risque de myopie

D’après une analyse secondaire de l’European Eye study, portant sur des individus de 65 ans et plus vivant en Europe du Sud et du Nord, l’exposition aux UVB (surtout pendant l’adolescence et chez l’adulte jeune, entre 14 et 29 ans) est associée à une baisse du risque de ­myopie.

La concentration sérique en vitamine D ne montre de son côté pas d’association avec la myopie, contrairement à une concentration élevée en lutéine plasmatique. ­L’exposition aux UVB est un marqueur de l’exposition au soleil, et ces résultats rejoignent donc ceux de précédentes études montrant l’intérêt d’activités en extérieur* pour faire baisser le risque de ­myopie, tout en dévoilant une part du mécanisme protecteur sous-jacent.n *contrairement aux activités en vision de près, lecture, écran, qui augmentent la myopie.

Williams KM, Bentham CG. Young IS et al. JAMA Ophthalmol. 2017;135(1):47-53. doi:10.1001/jamaophthalmol.2016.4752

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous