L’exposition à la lumière violette pourrait prévenir la progression de la myopie

Malgré plusieurs études ayant montré que les activités en extérieur protègent de la myopie, le mécanisme de protection en question demeure incertain. La lumière extérieure est largement composée de lumières aux faibles longueurs d’onde (bleu et verte, plutôt que rouge).

Mais la lumière bleue est abondante dans notre société actuelle du fait des LED, et l’exposition à trop de lumière bleue demeure une préoccupation. Des chercheurs japonais ont donc émis l’hypothèse que c’était la lumière violette (à la longueur d’onde plus courte que la lumière bleue, et, contrairement à cette dernière, absente de notre société moderne) qui jouerait un rôle protecteur de la myopie. Les auteurs ont d’abord confirmé que la lumière violette (LV) mettait fin à l’augmentation de la longueur axiale dans un modèle animal. Ils ont aussi montré que cette exposition permettait une sur-expression du gène EGR1 suppresseur de myopie, cette sur-expression étant supérieure avec la LV qu’avec la lumière bleue. Ensuite, ils ont réalisé une étude clinique comparant l’augmentation de la longueur axiale chez des enfants myopes ayant porté des lunettes bloquant la LV, ou deux types de lentilles (bloquant et transmettant partiel­lement la LV). Cette étude clinique a montré que les lentilles transmettant la LV limitaient davantage la progression de la myopie. Or, puisque la LV est susceptible d’être ­exclue du fait de protections anti-UV (lunettes, lentilles, ­vitres anti-UV), une exposition choisie à la LV peut être une stratégie préventive de la myopie, concluent les auteurs.

Violet Light Exposure Can Be a Preventive Strategy Against Myopia Progression. Torii H et al. EBioMedicine. 2017;15:210–9. Published online: December 15, 2016.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous