Implication de la caspase-9 dans l’occlusion veineuse rétinienne

En utilisant un modèle murin d’occlusion veineuse rétinienne (OVR), des chercheurs américains ont montré que l’activation endothéliale de la caspase-9 était en cause dans les dommages neurovasculaires.

Ils ont aussi constaté que la délivrance locale d’un inhibiteur hautement sélectif de la caspase-9 fournissait une protection à la fois morphologique et fonctionnelle au niveau de la rétine. Dans leur modèle murin d’OVR, les chercheurs ont constaté les mêmes conséquences que chez l’humain : détachement de la rétine, hémorragie intra-rétinienne, désorganisation des couches internes de la rétine. Ils se sont ensuite penchés sur le rôle de la caspase-9 dans ces dommages. La caspase-9 est ordinairement impliquée dans l’apoptose. Ici, les chercheurs ont constaté qu’en cas d’ischémie rétinienne, elle était suractivée (ainsi que son effecteur, la caspase-7), et impliquée dans la dysfonction de la barrière hémato-rétinienne, et dans la progression de l’œdème rétinien. La délétion de la caspase-9 permet d’atténuer l’œdème rétinien et l’inflammation, et préserve la morphologie et la fonction neurorétinienne après OVR. Ces résultats, qui révèlent une fonction non apoptotique de la casapse-9, identifient cette dernière comme une cible thérapeutique potentielle en cas de maladie neurovasculaire. Les chercheurs se préparent à tester ce traitement topique en essai de phase I.

Avrutsky MI, Ortiz CC, Johnson KV et al. Endothelial activation of caspase-9 promotes neurovascular injury in retinal vein occlusion. Nat Commun. 2020;11(1):3173.