Feu vert européen pour la fusion Essilor-Luxottica

« L’opération de concentration n’aurait pas d’effet préjudiciable sur la concurrence dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci. » Telle est la conclusion rendue par la Commission européenne le 1er mars concernant la fusion entre les géants Essilor et Luxottica.

Celle-ci fait suite à une enquête approfondie menée auprès de 4 000 opticiens en Europe, qui révèle que même rassemblés, Essilor et Luxottica ne deviendraient pas ­assez puissants pour porter préjudice à la concurrence. 14 autres pays ont également autorisés la fusion (dont les États-Unis) mais les deux sociétés sont encore en attente de la décision chinoise. Elles espèrent cependant entériner la fusion au premier semestre 2018.

©agcreativelab

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous