DMLA et caroténoïdes : un point sur les bénéfices

Depuis plusieurs années, il est admis que les oméga-3 et les caroténoïdes (méso-zéaxanthine (MZ), zéaxanthine (Z), et lutéine (L)), composants du pigment maculaire, peuvent jouer un rôle protecteur dans le cadre d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Mais une étude menée par le Centre de recherche en nutrition d’Irlande, en collaboration avec des chercheurs britanniques et américains, a tenté de préciser ces bénéfices.

121 patients, à un stade ­précoce de DMLA, ont été répartis en deux groupes : le premier a reçu des compléments alimentaires contenant 10 mg/d de MZ, 10 mg/d de L, et 2 mg/d de Z plus 500 mg/d de vitamine C, 400 IU/d de vitamine E, 25 mg/d de zinc, et 2 mg/d de cuivre. Le second a reçu la même chose, à ­l’exception de la MZ. Résultats : après deux ans d’étude, 24 des 32 mesures de la vision (incluant la sensibilité aux contrastes, le temps de récupération après un stress lumineux, l’éblouissement perturbateur…) se sont statistiquement améliorées dans les deux groupes, ce qui tend à démontrer les bénéfices d’un complément alimentaire à base de caroténoïdes (avec ou sans MZ) et de co-anti-oxydants… même si l’absence de groupe témoins les rend difficilement mesurables.

Akuffo KO, Beatty S, Peto T et al. The impact of supplemental antioxidants on visual function in nonadvanced age-related macular degeneration: a head-to-head randomized clinical trial. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2017;58(12):5347-60. 

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous