Des bénéfices d’un microstent dans le canal de Schlemm

C’est une vaste étude américaine, nommée Horizon et menée sur 26 sites aux Etats-Unis et 12 sites à l’international, qui l’affirme : lors d’une chirurgie de la cataracte sur un patient présentant également un glaucome primitif à angle ouvert (GPAO), l’implantation d’un microstent allié à la phacoémulsification permet un meilleur contrôle de la pression intraoculaire et une plus grande réduction de la prise de médicaments que la phacoémulsification seule.

 

Ces résultats ont été obtenus en suivant pendant 24 mois 369 yeux de patients ayant subi une phacoémulsification avec implant du microstent Hydrus et 187 yeux ayant simplement subi la phacoémulsification. Tous les yeux étudiés présentaient un GPAO, une cataracte visuellement significative et une pression intraoculaire diurne sans traitement (PIOHM) comprise entre 22 et 34 mmHg. Or deux ans après l’opération, la PIOHM avait diminué d’au moins 20% chez 77% des patients du premier groupe et chez seulement 57,8% de ceux du second groupe. La réduction moyenne de la PIOHM était en outre respectivement de 7,6 mmHg et 5,3 mmHg. Le nombre de médicaments a par ailleurs été réduit de 1,7 en moyenne avant la chirurgie à 0,3 deux ans plus tard chez les patients avec l’implant mais à seulement 0,9 chez les patients sans implant. Aucun effet secondaire sérieux lié au microstent n’a été observé.
 

Samuelson TW et al. A Schlemm Canal Microstent for Intraocular Pressure Reduction in Primary Open-Angle Glaucoma and Cataract: The HORIZON Study. Ophthalmology. 2019;126(1):29-37.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous