Dépister les déficiences sensorielles en EHPAD

« La baisse de la vision et de l’audition est un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer qui peut entraîner, chez les personnes âgées, un isolement social et une ­augmentation des risques de chute », rappellent la Fondation ­Médéric ­Alzheimer et les enseignes Optic 2ooo et Audio 2ooo dans un communiqué.

C’est pourquoi tous les trois ont testé une grille de dépistage des déficiences sensorielles dans 17 EHPAD, ­auprès de 300 résidents. Baptisée AVEC (Audition, Vision, Équilibre et Cognition), celle-ci a été conçue par la Société Française de ­Réflexion Sensori-Cognitive et adaptée à la population résidant en EHPAD. Les résultats de ce premier test ­révèlent notamment que 20% des résidents participants présentent un déficit visuel malgré leur équipement en lunettes. Par ailleurs, la peur de tomber est plus fréquente chez les ­résidents ayant une déficience auditive (79% des cas) et une déficience visuelle (78% des cas), que pour l’ensemble des ­résidents (65% des cas) des EHPAD de l’étude. Les trois partenaires ­annoncent que la deuxième étape du projet consistera à ­ « expérimenter des parcours de soins coordonnés avec des professionnels de ­l’audition, de la vision et de la gérontologie », adaptés aux résidents des EHPAD.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous