Dépassement d’honoraires : les ophtalmologistes dans la moyenne

Fin novembre, l’assurance maladie a présenté les résultats de son Observatoire des pratiques tarifaires et les nouvelles sont plutôt bonnes : depuis la mise en œuvre des premières mesures en faveur de la maîtrise des dépassements d’honoraires en 2012, le taux de dépassement chez les ­médecins de secteur 2 recule pour la 5e année consécutive, de 1,4 point en 2016 et de 0,3 point au premier semestre 2017, pour un total de -3,8 points depuis 2012.

« Si le montant total des dépassements d’honoraires des médecins – tiré notamment par une augmentation du nombre des médecins spécialistes et une augmentation de leur activité – continue à croître en valeur absolue (2,66 milliards d’euros dont 2,45 milliards pour les seuls spécialistes en 2016), leur hausse s’est ralentie passant d’une augmentation moyenne de 6,3% par an entre 2000 et 2011 à 2,3% par an entre 2012 et 2016 », précise l’assurance maladie. Suivant le mouvement, les ophtalmologistes ont vu leur taux de dépassement passer de 61,2% en 2011 à 55,6% en 2016, légèrement au-dessus de la moyenne des spécialités qui s’élève à 52,5%. Des chiffres qui pourraient encore baisser car l’Optam ­(option pratique tarifaire maîtrisée, qui remplace le contrat ­d’accès au soin) semble plus séduire les médecins que son prédécesseur : au 21 novembre 2017, on comptait 14 781 signataires, soit 3 500 de plus que pour le CAS fin 2016… une augmentation de 43%.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous