Convention médicale : ce qui change dans les tarifs des spécialistes

Ce texte qui régit les relations des 115 000 médecins libéraux avec l’assurance-maladie et fixe leurs honoraires pour cinq ans modifie sensiblement les tarifs de plusieurs consultations médicales. Comme mesure phare, la nouvelle convention prévoit la revalorisation de deux euros de la consultation de base chez le généraliste.

Elle passera donc de 23 à 25 euros le 1er mai 2017. Réunie en assemblée générale extraordinaire fin août, la FMF (Fédération des médecins de France) a pris la décision, à une courte majorité (52,95 %), de signer la convention. Le deuxième syndicat de médecins libéraux emboîte ainsi le pas à MG France (le premier syndicat de généralistes) et Le Bloc (chirurgiens) qui avaient déjà ­signé le 27 juillet dernier un protocole ­d’accord. Comme autres acquis, on peut citer la nouvelle hiérarchisation des consultations. à partir de novembre 2017, elles seront classées selon leur complexité. Avec des actes à 25, 30, 46 (avis ponctuel de consultant pour des consultations complexes à fort enjeu de santé publique) et 60 euros (consultation dite « très complexe »). De plus, la majoration de coordination assurée par les spécialistes et les généralistes passera de 3 à 5 euros. Cette consultation atteindra donc les 30 euros. Enfin, une aide de 50 000 euros est prévue pour les médecins s’installant au moins trois ans dans un désert médical. En comptant les complémentaires santé, l’ensemble des mesures coûterait en année pleine près de 1,3 milliard d’euros, soit le double de la précédente convention.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous