Comment extraire de l’œil une larve de mouche avec du basilic !

 

Un adolescent péruvien de 16 ans avait consulté pour un gonflement du visage vraisemblablement provoqué par une piqûre d’insecte. Les examens ont révélé qu’une larve de 30 mm de long et de 7 mm de diamètre avait élu domicile à proximité de son conduit lacrymal. 

Pour éviter de pratiquer une incision, les médecins ont utilisé du basilic, une plante dont se nourrit cette larve dans son milieu naturel. En frottant du basilic près de l’œil, les médecins ont constaté que le ver sortait la tête du site de l’infection. Mais il fut difficile à extraire, car il a opposé une résistance assez importante quand il a été saisi avec une pince.

Le responsable serait Dermatobia hominis, insecte présent en zones tropicales dont le mode de transmission est tout à fait original : pour sa reproduction, la femelle gravide capture un moustique et accroche ses œufs en grappe sur son abdomen (c’est un cas de phorésie). L’éclosion est déclenchée par la température lorsque le moustique se pose sur un hôte à sang chaud. La larve pénètre alors à travers la peau de l’hôte, s’installant généralement à proximité de la zone où le moustique transporteur se pose.

Pour voir la vidéo

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous