Ce que l’hôpital, les étudiants et les médecins libéraux ont obtenu du Ségur de la santé

Ce que l’hôpital et les étudiants ont obtenu du Ségur de la santé...
À la fin du Ségur de la santé, chacun est reparti avec son enveloppe. Les personnels hospitaliers paramédicaux et autres non-médicaux ont obtenu 7,5 milliards d’euros. Les médecins hospitaliers ont quant à eux récupéré 450 millions d’euros.

Du côté des jeunes, les étudiants hospitaliers de deuxième cycle reçoivent 55 millions d’euros, ce qui permettra notamment de doubler le salaire de base en quatrième année, de 130 à 260 e. Et les internes se sont vu octroyer une rallonge de 33 millions d’euros, portant leur budget à près de 124 millions d’euros, afin d’atteindre notamment le Smic horaire en fin d’internat.

… et ce qu’ont obtenu les médecins libéraux
Alors que le 13 juillet, le Dr Philippe Vermesch, président du SML (syndicat des médecins libéraux), regrettait sur Twitter qu’ « aucune proposition n’ait été faite à destination des syndicats de médecins libéraux, qu’il s’agisse de revalorisations ou d’organisation des soins », des avancées sont finalement apparues dans les 33 propositions nées du Ségur. Le syndicat salue la future rénovation de l’Ondam, le développement des carrières mixtes hôpital/ville, la création de postes d’enseignants universitaires ouverts aux praticiens libéraux et le soutien à toutes les formes d’exercice collaboratif entre les professionnels de santé libéraux afin de répondre aux besoins de soins non programmés. Autre point positif selon le syndicat : l’extension de la ROSP à toutes les spécialités médicales. Le SML réclame cependant que les futures ROSP soient plus simples et plus lisibles que les ROSP actuelles et qu’elles soient rapidement mises en place. Il regrette par ailleurs « de ne pas voir explicitement exprimé par le ministre le montant de l’investissement fléché sur la médecine de ville » et attend une « clarification » sur ce point. Le développement de la télésanté, le service d’accès aux soins (SAS) et l’exercice coordonné seront quant à eux sur la table lors des négociations conventionnelles qui devraient se tenir lorsque Thomas Fatome aura pris ses fonctions en tant que nouveau directeur de la Cnam.