,

Bayer demande un allongement du délai entre les injections d’Eylea

Dans l’indication d’Eylea (aflibercept, solution injectable) de Bayer contre la forme néovasculaire de la DMLA, la posologie actuellement approuvée dans l’AMM pour la première année de traitement est d’une injection par mois pendant les 3 premiers mois suivi d’une injection tous les 2 mois.

Mais Bayer vient de soumettre à l’agence européenne du médicament (EMA) de nouvelles données issues de l’essai clinique de phase IV Altair. Celui-ci, mené sur 255 patients japonais, a testé l’efficacité et la sécurité d’Eylea avec une extension du délai entre chaque injection après les 16 premières semaines de traitement standard. Le rythme entre deux injections, d’au minimum 8 semaines et maximum 16 semaines, a été déterminé par les praticiens de l’étude selon des critères prédéfinis (résultats d’imagerie médicale et changement d’acuité visuelle). Et il apparaît qu’après un an de traitement, 60% des patients environ ont vu leur prochaine injection programmée 12 semaines après la ­précédente, voire plus. Si le rythme peut être maintenu pendant la deuxième année de traitement, cela impliquerait pour les patients un total de 3 à 4 injections par an contre 6 actuellement. Bayer demande donc à l’EMA de prendre ces résultats en compte pour revoir la posologie de l’Eylea.

©2707195204

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous