Alzheimer : le corps vitré pourrait offrir un nouveau test

Dans une étude prospective, des chercheurs du Boston Medical Center (États-Unis) ont examiné des échantillons de corps vitré de 80 yeux et y ont mesuré les quantités de peptide bêta-amyloïde et de protéine tau, dont la présence dans le cerveau est caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. Puis ils ont mis ces mesures en perspective avec les résultats de tests cognitifs.

Conclusion : les patients ayant de mauvais résultats au test cognitif présentent dans leur corps vitré des niveaux significativement plus bas que les autres de bêta-amyloïde et de protéine tau. « Ces résultats suggèrent que les protéine de l’œil pourraient jouer un rôle dans la détection précoce de la démence chez les individus à risque pour la maladie d’Alzheimer », estiment les chercheurs.

Wright LM, Stein TD, Jun G et al. Association of Cognitive Function with Amyloid-β and Tau Proteins in the Vitreous Humor. J Alzheimers Dis. 2019; Vol 68, n°4. In press. doi: 10.3233/JAD-181104.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous