A+ A A-
18/01/2018

Un dispositif pour la sécurité des médecins

En 2016, les ophtalmologistes représentaient 6% des ­médecins ayant déclaré un incident (grossièretés, agressions physiques, vol voire vandalisme…), ce qui les place en première position du triste classement des spécialistes les plus susceptibles d’être victimes d’agression. En cause notamment, les délais d’attente, qui mettraient les patients sur les nerfs. Pour lutter contre ce phénomène, le Dr Thierry Bour, président du Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof) a déclaré à acuite.fr qu’un dispositif de sécurité pour les médecins pourrait être mis en place prochainement. Il consisterait en un bouton dissimulé qui permettrait de filmer et d’enregistrer la scène en cas d’agression, voire d’alerter la police si nécessaire. Mi-octobre, l’Observatoire de la sécurité des médecins avait déjà recensé 1 000 agressions, soit plus que les 970 incidents reportés sur toute l’année dernière.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés