A+ A A-
21/02/2018

Téléconsultation : Axa veut passer à la vitesse supérieure

Avec la PLFSS 2018, la télémédecine va devenir un acte de santé comme un autre et les complémentaires santé ont semble-t-il l’intention d’en profiter. Plusieurs d’entre elles proposent déjà des services de téléconsultation et Axa compte aller encore plus loin avec deux nouvelles initiatives annoncées par son Pdg, Jacques de Peretti, le 11 janvier. Tout d’abord, l’ouverture des téléconsultations aux médecins spécialistes (cardiologues, gastro-entérologues, ophtalmologistes...). Ce service, mis en place en 2016 et ouvert 7j/7 et 24h/24, compte déjà 1 000 téléconsultations par mois, d’après Axa. Mais il a soulevé de nombreuses critiques, ­notamment de la part de l’Ordre des médecins qui craignait la création d’un système en marge du médecin traitant et du parcours de soin. Ensuite, l’installation de télécabines en ­entreprise, dans lesquelles le patient sera accompagné à distance par un médecin pour enregistrer des examens complémentaires, comme des examens de vue et de la rétine. Axa vise une trentaine de télécabines ouvertes dans les entreprises d’ici fin 2018.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés