A+ A A-

S46 - diaporama expliqué des tumeurs dépistées au fond d'oeil

Laurence Desjardins, Nathalie Cassoux
Numéro 185 - Décembre 2014
Lorsque le fond d'œil est réalisé et trouve une lésion pigmentée, il faut reconnaître les naevi bénins et suspects et les différencier des mélanomes. En faveur d'une lésion maligne, on retiendra la présence de symptômes visuels, d'une épaisseur supérieure à 2mm ou d'un diamètre supérieur à 7mm, la présence de pigments oranges et d'un décollement séreux. En cas de doute, un suivi rapproché est parfois indiqué.

Les mélanomes choroïdiens sont assez souvent symptomatiques, mais certaines lésions périphériques sont découvertes parfois lors d'un examen systématique du fond d'œil.

Les naevi et les mélanomes achromes posent souvent plus de problèmes diagnostiques. La constatation au fond d'œil de lésions pigmentées toujours bénignes telles qu'un mélanocytome volontiers localisé au niveau de la papille ou une plage d'hypertrophie congénitale bénigne de l'épithélium pigmentaire permettent en général de rassurer le patient. Ces lésions sont en règle asymptomatiques et ne nécessitent qu'une surveillance annuelle du fond d'œil.

Les métastases choroïdiennes peuvent être découvertes chez un patient en cours de traitement pour un cancer connu ou être révélatrices de la maladie. Certaines métastases choroïdiennes sont parfois de véritables pièges diagnostiques et peuvent être confondues avec un mélanome, d'autant plus qu'il existe des mélanomes achromes : ce sont des métastases unilatérales et unifocales, avec parfois un aspect pigmenté dû au remaniement de l'épithélium pigmentaire dans une situation où la maladie cancéreuse n'est pas connue, la métastase étant révélatrice. Cette situation est sou- vent rencontrée dans le cancer du poumon. La pratique d'un scanner thoraco-abdominal et d'une mammographie est indispensable au moindre doute.

Les hémangiomes choroïdiens réalisent une masse orangée tout à fait typique. En cas de doute, l'angiographie au vert d'indocyanine montre un aspect caractéristique avec imprégnation précoce et wash out.

D'autres lésions plus rares peuvent être découvertes lors d'un examen du fond d'œil comme les ostéomes choroïdiens, certaines localisations de lymphome, les calcifications choroïdiennes idiopathiques.

Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés