A+ A A-

Rétinopathie diabétique proliférante : Indications de la photocoagulation panrétinienne et des anti-VEGF

Véronique Pagot Mathis
Numéro 152 - Septembre 2012
L’efficacité de la photocoagulation panrétinienne (PPR) dans le traitement de la rétinopathie
diabétique proliférante (RDP) a été largement prouvée par des études prospectives
montrant qu’elle réduit de plus de 50 % le risque de cécité légale et entraîne une
régression de la néovascularisation dans 70 à 90 % des cas. Initialement limitées aux RDP
« à haut risque » au vu des résultats de la DRS (Diabetic Retinopathy Study) et de l’ETDRS
(Early Treatment Diabetic Retinopathy Study), les indications de la PPR ont ensuite été élargies
à toutes les rétinopathies diabétiques proliférantes et à certaines rétinopathies diabétiques
non proliférantes sévères. La PPR est toujours obligatoire devant une RDP [1,2].
Service d’ophtalmologie, hôpital Paule de Viguier,
Figure 1.

Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés