A+ A A-

Retentissement de la DMLA et des autres atteintes maculaires sur la conduite automobile

Xavier Zanlonghi, Armelle Melusson, Tanguy Bizeau, Nadja Rousseau
Numéro 184 - Novembre 2014
La DMLA et les autres étiologies d'atteintes maculaires sont responsables d'atteintes du champ visuel central qui entraînent un déficit, voire une absence de la totalité ou d'une partie de la perception des détails fins, de la vision fine, des couleurs, des contrastes, des reliefs en condition photopique. Elles ne s'accompagnent pas tou jours d'une baisse de l'acuité visuelle (AV) de loin ou de près. Il faudra rechercher des signes orientant vers un scotome paracentral touchant l'axe de visée (fovéa). Les principales gênes décrites par les patients concernent la lecture, puis dans les atteintes plus avancées, la mauvaise ou la non-reconnaissance des visages dans la rue et des fluctuations en fonction de l'éclairage, avec des conséquences sur la conduite automobile.

Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés