A+ A A-
02/07/2018

RAC 0 : le SNOF salue une « avancée significative »

L’avis de projet de réforme sur le reste à charge 0 a été publié au Journal officiel le 28 avril et semble satisfaire le syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF). Dans un communiqué, celui-ci souligne que « ce texte améliore, par rapport aux précédents, les conditions de prise en charge ainsi que le renouvellement des ­équipements optiques pour les patients. Il s’agit d’une ­avancée significative qui résulte de trois mois de discussions avec les pouvoirs publics. » Le syndicat apprécie particulièrement le fait qu’il sera désormais possible pour les ophtalmologistes de renouveler l’ordonnance sans ­atten­dre le délai d’un an si la vue du patient a ­évolué en quel­ques mois, par exemple après une intervention chirurgicale. « C’est une évolution structurelle considérable qui répare une anomalie de la réforme des contrats responsables de 2015 », explique le Dr Thierry Bour, ­président du SNOF. Par ailleurs, le remboursement en cas de changement d’équipement optique, en l’absence d’évolution nette de la vision, redevient possible une fois tous les deux ans avec un reste à charge nul ou faible. De plus, les changements d’équipements optiques sont facilités en cas d’évolution de la correction pour les ­enfants (moins de 16 ans). Le rôle de l’examen de la ­réfraction dans la découverte de pathologies est également réaffirmé, de même que la coopération entre les ophtalmologistes et les opticiens, déjà confortée par le décret de 2016. Celle-ci reposera sur la distribution par les opticiens d’une « carte de vue » et le remplacement ­total ou partiel de la monture en cas de casse pendant deux ans. En effet, la « carte de vue » permettra aux ophtalmologistes d’avoir accès rapidement à des informations clés et sera, selon le SNOF, un gage de transparence et de responsabilité de la filière vis-à-vis des patients.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés