Prise en charge des uvéites non infectieuses aux urgences

Devant toute uvéite antérieure, intermédiaire, postérieure ou une panuvéite, il convient de réaliser un bilan étiologique infectieux avant d’instaurer un traitement par corticothérapie et, a fortiori, par immunosuppresseur, sous peine d’une aggravation sévère pouvant conduire à la perte anatomique de l’œil.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'abonne

Identifiez-vous