A+ A A-
30/10/2018

Plan santé : 54 mesures et 400 millions d’euros

Le 18 septembre, Emmanuel Macron, puis Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont dévoilé le contenu de leur plan santé, baptisé « Ma santé 2022 », qui s’organise, selon le ministère de la Santé, autour de trois engagements prioritaires : « placer le patient au cœur du système et faire de la qualité de sa prise en charge la boussole de la réforme ; organiser l’articulation entre médecine de ville, médico-social et hôpital pour mieux répondre aux besoins de soins en proximité ; ­repenser les métiers et la formation des professionnels de santé. » Dans le détail, le plan se décline en 54 mesures : dont la création dès 2019, de financements au forfait pour la prise en charge à l’hôpital des pathologies chroniques ; le déploiement de 1 000 Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) pour mailler le territoire national à l’horizon 2022 ; la création de 400 postes de médecins ­généralistes à exercice partagé ville/hôpital ; une dotation de 300 millions d’euros (contre 60 M€ aujourd’hui) pour ­financer la qualité dans les établissements hospitaliers… Pour ces différentes mesures, le gouvernement a annoncé un relèvement de l’objectif national de dépenses d’Assurance maladie (Ondam) de 0,2 point, en le portant à 2,5% en 2019, soit 400 millions d’euros supplémentaires. D’ici à la fin du quinquennat, ce sont au total plus de 3,4 milliards d’euros qui seront consacrés au financement de ce plan.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés