A+ A A-

Pièges diagnostiques dans la DMLA

Benjamin Wolff , Vivien Vasseur et Martine Mauget-Faÿsse
Numéro 160 - Mai 2012

L’OCT est devenu l’un des outils incontournables pour le suivi et le traitement de la DMLA. Il apporte une information objective et reproductible sur l’état rétinien.

L’interprétation des résultats doit cependant se faire prudemment pour dépister d’éventuels pièges diagnostiques.

Leur reconnaissance évite ainsi de traiter inutilement des patients n’ayant pas, ou plus, d’activité néovasculaire.

Elle permet également de traiter différemment ceux qui, comme dans la vasculopathie polypoïdale, requièrent un traite- ment combiné (photothérapie dynamique + anti-VEGF).


Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés