Pièges diagnostiques dans la DMLA

L’OCT est devenu l’un des outils incontournables pour le suivi et le traitement de la DMLA. Il apporte une information objective et reproductible sur l’état rétinien. L’interprétation des résultats doit cependant se faire prudemment pour dépister d’éventuels pièges diagnostiques. Leur reconnaissance évite ainsi de traiter inutilement des patients n’ayant pas, ou plus, d’activité néovasculaire. Elle permet également de traiter différemment ceux qui, comme dans la vasculopathie polypoïdale, requièrent un traite- ment combiné (photothérapie dynamique + anti-VEGF).

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous