Micronutrition dans la DMLA : où en est-on ?

Depuis environ une décennie, prévenir le risque de DMLA, et ses complications, pour les patients présentant des signes précurseurs est devenu un objectif et n’est plus une utopie. L’intérêt des compléments alimentaires dans cette indication est connu depuis la publication des résultats de l’étude AREDS 1. Mais les pratiques cliniques ont aujourd’hui indéniablement changé et se sont adaptées aux nouvelles connaissances. L’étude AREDS 2, actuellement en cours, tente de répondre aux nombreuses questions qui demeurent, dans un domaine en constante évolution.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous