Maigre bilan pour les coopérations interprofessionnelles

La loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires) de 2009 a donné un cadre légal aux coopérations interprofessionnelles, mais plus de deux ans plus tard très peu de projets ont été mis en oeuvre. Le bilan du ministère de la Santé fait état d’une cinquantaine de projets en cours d’élaboration et de trois seulement qui ont été mis en musique. L’ophtalmologie fait partie de ces projets de coopération interprofessionnelle, ainsi que le suivi des maladies chroniques. Le ministère reconnaît que c’est « un bilan modeste ». L’attitude du Centre national des professions de santé (CNPS) n’a évidemment pas aidé au développement de ces coopérations. Il avait réclamé le « gel » de ces dispositifs de délégations de tâches au motif que « l’Etat peut modifier - via les ARS - les compétences sans aucune…

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous