Les pièges diagnostiques les plus fréquents en DMLA

L'OCT est un examen simple à réaliser, non invasif, très précis dans la visualisation des anomalies rétiniennes et sous-rétiniennes de la DMLA. De ce fait, il existe une tendance à vouloir analyser la DMLA en s'appuyant de manière isolée sur les données de l'OCT qui sont parfois interprétées de manière binaire «fluide or not fluide». Or, à l'époque de l'imagerie multimodale, cette démarche simpliste nous expose à des erreurs diagnostiques multiples qui risquent de compromettre le devenir fonctionnel de nos patients.Cet article décrit les principales pathologies et configurations anatomiques pouvant simuler une DMLA exsudative et pour lesquelles l'imagerie multimodale est contributive.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous